Réforme des retraites: l'exécutif retire l'âge pivot de 64 ans, les opposants toujours dans la rue

1 / 2

Réforme des retraites: l'exécutif retire l'âge pivot de 64 ans, les opposants toujours dans la rue

Pour la sixième fois depuis le début du mouvement le 5 décembre dernier, plusieurs centaines de manifestants, 149.000 selon le ministère de l'Intérieur, 500.000 selon la CGT, défilaient à travers la France contre le projet de loi de réforme des retraites, voulu par le gouvernement. 

En ce qui concerne les chiffres parisiens, où quelques tensions ont été relevées au cours du cortège, les autorités soulignaient que 21.000  marchaient dans les rues de la capitale, contre 150.000, toujours selon la CGT. 

D'autres manifestations avaient lieu partout en France: entre 3.200 (selon la police) et 15.000 personnes (selon la CGT) ont défilé à Lyon, 3.000 à 20.000 à Toulouse, 2.900 à 10.000 à Grenoble, 3.200 à 5.000 à Montpellier, 1.000 à 5.000 à Rennes.

Les autorités en ont compté 6.000 à Marseille, 2.900 à Caen, ou encore 1.200 à Tours. Au niveau national, le ministère de l'Intérieur en a recensé 149.000, la CGT 500.000.

Âge pivot et ordonnances 

Et ce samedi de mobilisation a été marqué par une décision importante, celle prise par Edouard Philippe de retirer le très polémique âge pivot, fixé à 64 ans, du projet de loi. 

Dans un courrier destiné aux partenaires sociaux, l'homme fort de Matignon s'est en effet dit "disposé à retirer" ce point sous conditions. Un geste bien accueilli par les syndicats réformistes alors que les opposants ont battu le pavé dans la plupart des grandes villes de France.

"Je suis disposé à retirer...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi