Réforme des retraites : "L'âge pivot n'est plus dans la loi, ce n'est pas marqué provisoire", défend Laurent Berger

franceinfo

"L'âge pivot n'est plus dans la loi, ce n'est pas marqué provisoire" : Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, insiste sur le caractère définitif et non "provisoire" du retrait de la notion d'âge pivot du projet de loi sur la réforme des retraites. "C'est une forme de compromis, explique-t-il sur franceinfo, jeudi 16 janvier, même si parfois ce mot est vécu comme un gros mot, ça ne l'est pas pour moi, ça ne l'est pas pour la CFDT. Le Premier ministre voulait une mesure d'âge, point barre, avec un âge pivot, ça a disparu. Pas provisoirement : ce n'est pas dans la loi. Et nous, on a accepté de discuter de la question de l'équilibre à court, à moyen et à long terme."

"La partie n'est pas finie"

Selon Laurent Berger, il y a "très peu" de contestation en interne sur ce compromis trouvé avec le gouvernement sur l'âge pivot. "Heureusement, ce n'est ni une secte, ni une armée, la CFDT, il y a du débat. Mais la grosse crise interne que certains appelleraient de leur vœu ne se profile pas."

Laurent Berger préfère mettre en avant le "vrai gain" pour les salariés. "Je suis un syndicaliste, je parle de la situation des travailleurs." "Pour les salariés concernés, il y a un vrai gain, plaide-t-il Laurent Berger. On reçoit beaucoup de gens qui nous disent : vous avez bien fait, affirme-t-il. Dès (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi