"Petites connes": les Insoumis s'indignent d'un propos injurieux du député UDI Meyer Habib

La députée LFI Clémentine Autain a profité d'un rappel au règlement pour tancer l'élu centriste qui, la veille, avait qualifié des insoumis et des communistes, sous couvert d'ironie, de "petites connes" sur Twitter.

Submergé par les amendements et sous-amendements des oppositions au projet de réforme des retraites, l'Assemblée nationale est le théâtre d'algarades de plus en plus régulières. Ce jeudi, les débats au sein de l'hémicycle du Palais-Bourbon ont particulièrement dérapé après l'évocation d'un tweet injurieux du député UDI Meyer Habib.

Durant un rappel au règlement, la députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis Clémentine Autain en a profité pour recadrer son collègue centriste, à qui elle a reproché d'avoir traité des insoumises et des communistes de "petites connes" sur Twitter. Dans un message publié ce mercredi, Meyer Habib raillait effectivement une danse contre la réforme des retraites, organisée devant l'Assemblée par des élues de gauche, en usant du hashtag "#ACauseDesPetitesConnes".

"Je tiens à signaler, puisqu'il y a une grande sensibilité dans cet hémicycle, que je partage, (...) vis-à-vis des remarques sexistes et des insultes, que nous avons un collègue qui s'appelle Meyer Habib qui a traité une de mes collègues et moi-même de 'petites connes'. (...) Je pense que nous auront à cœur que ce genre de propos, à la fois sexiste et injurieux, (...) cesse", a-t-elle développé.

"C'est bien le minimum", persiste Habib

Piqué au vif, le député UDI ne s'est pas laissé démonter. Au contraire, il a demandé un rappel à l'ordre visant Clémentine Autain, lui reprochant, avec cette danse sur le tube parodique À cause...


Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :