Réforme des retraites : comment la grève des transports perturbe l'organisation des partiels dans les universités d'Ile-de-France

Valentine Pasquesoone

Des étudiants dans l'incertitude, au 38e jour de grève contre le projet de réforme des retraites. Dans plusieurs universités, en particulier en Ile-de-France, la situation restait perturbée vendredi 10 janvier, après une semaine de partiels annulés et reportés. Au sein d'autres établissements où des examens sont maintenus, des étudiants continuent de se mobiliser et d'appeler au boycott, s'estimant pénalisés par les perturbations actuelles des trafics SNCF et RATP.

"Je viens juste de recevoir l'e-mail, nos partiels sont reportés à plus tard", raconte Richard, étudiant en troisième année de licence de droit à l'université Paris, contacté par franceinfo. Il s'agit, pour le jeune homme de 23 ans, du deuxième report de ses examens : ces derniers, qui devaient avoir lieu dans un premier temps entre le 6 et le 18 janvier, avaient déjà été repoussés par anticipation, entre le 13 janvier et le 1er février. Jusqu'à ce dernier report, certains étudiants n'avaient toujours pas leur calendrier d'examens, poursuit-il.

"Pas impossible que les partiels soient en juin"

Ce délai supplémentaire, décidé vendredi et annoncé dans un courriel consulté par franceinfo, concerne l'ensemble des filières et des promotions jusqu'au Master 1. "La présidence ne nous a pas encore contactés sur les dates des nouveaux partiels", précise Marco Denichenis, étudiant en première année de master en droit pénal à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi