Réforme des retraites: le gouvernement perd le soutien des retraités

Elisabeth Borne présente le projet de réforme des retraites - Bertrand GUAY / POOL / AFP
Elisabeth Borne présente le projet de réforme des retraites - Bertrand GUAY / POOL / AFP

Même-eux rejoignent la fronde: la majorité des retraités est désormais opposée à la réforme des retraites du gouvernement, selon le sondage Elabe réalisé pour BFMTV ce mercredi. Ainsi, 59% d'entre eux se prononcent contre ce projet, soit une hausse de 13 points en une semaine.

Ces deux dernières semaines, ils représentaient la seule catégorie socioprofessionelle à soutenir le texte de l'exécutif. "Dans un premier temps, les retraités se sont dits: on n'est pas concernés directement", explique Bernard Sananès, président d'Elabe.

"Dans un second temps, ils suivent le mouvement de l'opinion et, finalement, ils se sentent solidaires des générations de leurs enfants ou de leurs petits-enfants". Cette nette progression peut également caractériser une "critique du gouvernement", selon lui. Celle de penser que la réforme "va mettre le désordre".

"Le président a tout fait pour les préserver de cette réforme"

Cette opposition est d'autant plus significative que les retraités constituent le coeur de l'électorat du président de la République. "Les plus de 60 ans ont voté très majoritairement Emmanuel Macron à l'élection présidentielle", rapelle Amandine Atalaya, éditorialiste politique sur BFMTV.

"Ce qui est étonnant, c’est que le président a tout fait pour les préserver de cette réforme", poursuit-elle. Et de souligner: "Aucun effort ne leur est demandé. Par exemple, il n’y a pas de baisse des pensions de retraités des plus riches ou de hausse de la CSG".

Perdre le soutien de cette part de la population est "un vrai motif d'inquiétude" pour le pouvoir, selon Amandine Atalaya, qui souligne que si les retraités et les plus jeunes se mobilisent, un mouvement d'opposition peut basculer.

Article original publié sur BFMTV.com