Réforme des retraites : Emmanuel Macron laisse la main au gouvernement

Getty Images / Chesnot

Il ne renonce pas au projet. Le président Emmanuel Macron a estimé jeudi que, sur les retraites, c'est au gouvernement de "trouver la bonne manœuvre" avec le parlement, réclamant que la réforme se fasse "de la manière la plus apaisée possible". "Le gouvernement doit lancer une discussion avec les forces sociales, syndicales et patronales, avec les forces politiques, et trouver, c'est son travail, avec le parlement la bonne manœuvre", a assuré le chef de l'État dans un entretien à BFMTV réalisé dans la nuit de mercredi à jeudi."Ils verront comment cela doit cheminer", a-t-il ajouté, assurant ne pas vouloir "préempter" le contenu de la réforme qui correspond, a-t-il rappelé, à "un engagement de campagne".

Les oppositions à l'Assemblée, ainsi qu'une partie de la majorité, se sont prononcées ces derniers jours contre le dépôt d'un amendement sur ce sujet dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), dans lequel elles voient "un passage en force". La présidente de l'Assemblée nationale (Renaissance) Yaël Braun-Pivet a déclaré jeudi qu'elle n'était "pas favorable" à ce que cette réforme passe par un amendement, demandant au gouvernement de "prendre le temps de la concertation".

D'autant plus que le texte budgétaire passera très probablement grâce au recours de l'article 49.3 de la Constitution, qui permet l'adoption d'un texte sans vote sauf motion de censure. "Justement, parce que nous sommes en train de vivre un moment grave pour notre pays, notre continent, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Comité de suivi des retraites appelle à réformer le régime
Réforme des retraites : le gouvernement entretient le flou, malgré un calendrier serré
Réforme des retraites : le flou persiste, les désaccords aussi
Quelle est l’incidence de la grève sur les droits à retraite ?
“Le département doit être le commandant de bord de la politique du grand âge”, selon Olivier Richefou, président de la Mayenne