"La retraite, ça ne donne pas envie, c'est vraiment la dernière étape avant le décès !" : Marie et Quentin, étudiants, ont du mal à se projeter

Alexis Morel

Marie et Quentin, 22 ans, discutent autour d'un café. Elle est en master de droit, lui en troisième année d'école de kiné. Leur départ à la retraite n'est pas prévu avant 2065. "Pour moi, retraite, ça rime avec vieillesse", commence Marie en évoquant la réforme actuelle des retraites.

"Ça ne donne pas envie, c'est vraiment la dernière étape avant le décès. A notre âge, on ne veut pas penser à la retraite." Quentin confirme : "C'est compliqué, en tant qu'étudiant, de réfléchir à ce que sera notre situation dans cinq ans, donc se projeter dans 50 ans, c'est encore plus compliqué. La question, c'est est-ce qu'il y aura toujours une humanité en 2065 ? Avec l'urgence climatique, je me dis juste que si ça se trouve, je n'aurai jamais de retraite, mais juste parce qu'on sera tous morts avant !"

>> "Je ne me vois pas travailler plus longtemps mais je sais que je vais être obligée de le faire", s'inquiète Dominique, caissière depuis plus de 30 ans

Notre vie active n'a même pas commencé, je ne vais pas calculer le temps qu'il me reste avant cette période qui est le couloir de la mort !

Marie

à franceinfo

Ces jeunes sont aussi convaincus qu'ils ne pourront pas compter uniquement sur le système de retraites pour leurs vieux jours. "Il apparaît plutôt évident que la retraite qu'on va avoir va être inférieure à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi