La réforme des retraites «actera l'extinction des principaux régimes spéciaux»

© BERTRAND GUAY / POOL / AFP

La réforme des retraites  "actera l'extinction des principaux régimes spéciaux", a indiqué le gouvernement dans un dossier de presse diffusé quelques minutes avant les annonces de la Première ministre, Elisabeth Borne . "Les nouveaux embauchés à la RATP, dans la branche industries électriques et gazières et à la Banque de France" seront notamment affiliés au régime général pour la retraite, a précisé l'exécutif.

>> LIRE AUSSI - Réforme des retraites : ce qu'il faut retenir des annonces d'Élisabeth Borne

Maintien de la "clause du grand-père"

Une disposition qui ne concernera pas les personnes qui évoluaient déjà sous régime spécial avant le 1er septembre 2023. Il s'agit là de la fameuse "clause du grand-père" qui avait également été retenue en 2018 lorsque le gouvernement avait mis fin au régime spécial de la SNCF . Dans son dossier de presse, l'exécutif précise que "les conséquences financières pour les régimes de cette affiliation des nouveaux salariés au régime général relèveront des lois financières pour 2024".

Selon le gouvernement, ces régimes spéciaux, créés avant la seconde guerre mondiale "ne sont plus justifiés aux yeux des Français" et rendent le système de retraite "peu lisible, complexe et parfois injuste aux yeux des assurés".


Lire la suite sur Europe1