Réforme du permis de conduire: ces trois premières mesures entrées en vigueur

Le HuffPost avec AFP
Trois nouvelles mesures dans l'apprentissage de la conduite entrent en vigueur ce lundi 22 juillet (Image d'illustration).

CONDUITE - Le passage à l’auto-école devrait être plus rapide et moins cher. Trois premières mesures d’une réforme du permis de conduire, annoncées en mai par le Premier ministre Édouard Philippe pour abaisser les délais de passage et le coût, entrent en vigueur ce lundi 22 juillet.

L’objectif affiché par le gouvernement est d’abaisser à terme de 30% le coût moyen de l’examen, d’environ 1800 euros actuellement, et de réduire les délais, qui dépassent parfois 60 jours, pour avoir une place pour l’épreuve.

 

Le permis à 17 ans, une mesure symbolique

Jusqu’à présent, les jeunes ayant suivi “l’apprentissage anticipé de la conduite” (la conduite accompagnée) pouvaient passer le permis à 17 ans et demi, sans toutefois avoir le droit de conduire seul avant leurs 18 ans. À partir de lundi, ils pourront le passer à 17 ans, toujours sans pouvoir conduire seul avant leur majorité.

“Il y a un raccourci, un emballement: on ne pourra pas conduire (seul) à 17 ans!”, insiste la déléguée générale de l’association Prévention routière, Anne Lavaud, réservée sur la portée de la réforme.

Les candidats ayant fait la conduite accompagnée réussissent généralement l’épreuve pratique au premier coup (74,5%, contre 57,7% en moyenne), et réalisent donc des économies en n’ayant pas à payer des heures avant une nouvelle tentative.

“Mais c’est le cas depuis des années et on plafonne toujours à un quart des permis venant de la conduite accompagnée (285.000 en 2018, pour environ 800.000 permis délivrés chaque année, ndlr). Je ne vois pas en quoi passer le permis six mois plus tôt va permettre de crever ce plafond et donc avoir un réel bénéfice de coûts”, souligne Anne Lavaud.

Cette mesure suscite également chez elle une “préoccupation” en termes de sécurité routière. “En passant le permis à 17 ans, ils ne pourront conduire qu’un an plus tard. S’ils ne continuent pas à pratiquer, ce qu’ils pourront faire seulement avec leurs parents, ils risquent de perdre des réflexes acquis durant l’apprentissage”,...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post