Réforme de la pension alimentaire : Macron à Tours pour rencontrer des bénéficiaires

·1 min de lecture

Premier déplacement officiel pour Emmanuel Macron depuis qu'il a été malade du Covid-19. Demain après-midi, le chef de l'Etat se rend à la Caisse d'allocations familiales (CAF) de Tours pour promouvoir la réforme de la pension alimentaire et rencontrer des bénéficiaires de ce dispositif. Depuis le 1er janvier, l'ensemble des couples séparés - y compris depuis longtemps et même en l'absence de tout incident de paiement - peuvent confier aux CAF un rôle d'intermédiaire afin que la pension alimentaire transite systématiquement par elle. 

Lire aussi - Vaccin : à quoi ça sert de tirer au sort des citoyens?

Près d'un million de familles ont droit à une pension alimentaire

"Il n’y aura plus demain de pension alimentaire non versée, (ni) de famille monoparentale dans la détresse", avait déclaré fin septembre le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran. "La caisse pourra immédiatement récupérer la pension alimentaire auprès du payeur pour la reverser au bénéficiaire. Si cette récupération prend du temps et que le parent est isolé, alors la caisse versera une allocation de soutien familial de 116 euros par enfant dans l’intervalle", expliquait-il alors, souhaitant ainsi lever toute "source d'inquiétude" pour ces familles monoparentales. 

Selon le gouvernement, près d'un million de familles ont droit à une pension alimentaire, pour un montant moyen de 170 euros par mois. Le gouvernement table sur environ 100.000 bénéficiaires de son nouveau service. Quelque 400 agents admin...


Lire la suite sur LeJDD