La réforme de l'orthographe entre en vigueur à l'école en septembre

Il va falloir modifier les correcteurs automatiques. A partir de septembre, la réforme de l'orthographe, adoptée il y a plus d'un quart de siècle, en 1990, par l'Académie française, entre en vigueur à l'école. Les manuels scolaires en prennent acte pour la rentrée 2016-2017.

En ligne de mire, les traits d'union et les circonflexes

Première mesure : adieu aux chapeaux qui ornaient certaines voyelles. Au risque d'en fâcher certains, les accents circonflexes vont disparaître (disparaitre, faudra-t-il écrire). Cette simplification supprime aussi certains traits d'union : week-end s'écrira d'une traite (weekend), et millepattes ne fera plus qu'un corps unique (au lieu de mille-pattes). Au total, 2 400 mots courants sont modifiés. L'oignon cède la place à l'ognon (il perd son i, qui ne se prononçait pas) et le nénufar remplace nénuphar.

Pour éviter les remarques sourcilleuses, les manuels scolaires porteront la mention "nouvelle orthographe". Ces règles visent à simplifier la vie des élèves, dont les copies sont souvent pénalisées par une orthographe jugée défaillante. Selon un sondage, quelque 45% des Français auraient du mal avec l'orthographe.



Retrouvez cet article sur Francetv info

Sécurité : comment protège-t-on les témoins qui mettent leur vie en danger ?
Une manifestation organisée en soutien des huit salariés de Goodyear condamnés
Grogne des agriculteurs : face à la grande distribution, êtes-vous prêt à favoriser les circuits courts ?
#JeSuisCirconflexe : quand les internautes se moquent de la réforme de l'orthographe
Les deux vies de la descendante d'Alphonse Daudet racontées dans un livre