La réforme de l’assurance chômage confirmée pour octobre, les villes les plus en retard sur la vaccination... Le flash éco du jour

·1 min de lecture

Le chiffre du jour : 18,1 %. Voilà la maigre proportion d’habitants totalement vaccinés contre la Covid-19 dans le pays de Gex au 27 juin, selon l’Assurance maladie. C’est le territoire le plus en retard dans la campagne de vaccination. Loin devant, la communauté de communes de l’île de Noirmoutier est celle qui a le plus protégé sa population contre la Covid-19 : au moins 49,7 % des habitants ont achevé leur parcours vaccinal. Pour doper la campagne de vaccination, et surtout contrer le variant Delta, le Président Emmanuel Macron a choisi d’imposer la vaccination obligatoire aux personnels soignants et non soignants des hôpitaux, cliniques ou Ehpad, mais aussi à d’autres professionnels ou bénévoles en contact avec le public. Le pass sanitaire sera aussi élargi à d’autres lieux comme les cinémas ou les musées dès le 21 juillet.

L’info pratique Capital. Le 1er octobre prochain, l’ensemble de la réforme de l’assurance chômage sera effectif. C’est ce qu’a annoncé Emmanuel Macron, lors de son allocution télévisée, ce lundi. C’est plus exactement le nouveau mode de calcul des allocations chômage qui entrera en vigueur au 1er octobre. Pour rappel, cette mesure devait s’appliquer dès le 1er juillet. Mais en raison d’un contexte économique jugé trop incertain, le Conseil d’État l’a suspendue en juin dernier. Pour le reste de la réforme, le calendrier n’a pas été remis en cause : la dégressivité des allocations chômage pour les plus hauts revenus et le bonus-malus sur les contrats courts (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : le record du nombre de vaccinations sur une journée en France battu
Pass sanitaire : un délai pour les adolescents et certains salariés
Salles de sport, terrasses des restaurants... les précisions du gouvernement sur le pass sanitaire
Pass sanitaire : aucun report pour les bars et les restaurants
Les hospitalisations et réanimations repartent à la hausse, l’Institut Pasteur pessimiste

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles