Réforme de la justice : vers une captation des procès

C’est l’un des points phares de la réforme de la justice, menée par Eric Dupond-Moretti : la captation et la diffusion des procès. Une visée pédagogique, pour le Garde des Sceaux, qui veut réconcilier les Français avec la justice. Selon un sondage, 45 % des Français ne feraient pas confiance au système judiciaire. Filmer les procès serait aussi une garantie supplémentaire pour certains avocats, dont Jérémie Assous. Il explique : "C'est un peu la même logique que filmer l’ensemble des auditions durant une garde à vue, ça évitera toute contestation". Une pratique légalisée en Écosse depuis 1991 Le syndicat de la magistrature est également favorable à une médiatisation de la justice du quotidien, mais à certaines conditions. "Il faut absolument que les personnes qui participent à ce procès consentent à être filmées, insiste Sarah Massoud, secrétaire générale de l’organisation. (…) Il faut aussi informer les gens des risques potentiels à une telle diffusion." En Europe, peu de pays autorisent la captation des procès. L’Écosse a fait ce choix depuis 1991.