Réforme de la fonction publique : "Il y a urgence à écouter les Français et les organisations syndicales"

franceinfo
Le syndicat UNSA a réagi sur franceinfo à la lettre signée par huit organisations syndicales pour le Premier ministre.

Huit syndicats ont écrit une lettre au Premier ministre, Édouard Philippe, pour lui demander de reporter la réforme de la fonction publique, a appris franceinfo lundi 11 février. Cette missive sera envoyée mardi, alors que la réforme doit être présentée mercredi aux syndicats par Olivier Dussopt, le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics. Interrogé sur franceinfo, Luc Farré, secrétaire général de l'UNSA Fonctionnaires, a estimé qu'il y avait "urgence (pour le gouvernement) à écouter les Français et les organisations syndicales". Voilà pourquoi, selon Luc Farré, il "faut reporter cette réforme et ne pas la faire en plein milieu du grand débat national".

franceinfo : Concernant cette réforme de la fonction publique, votre lettre signifie-t-elle qu'il y a urgence à prendre son temps ?

Luc Farré : Il faut que le gouvernement entende enfin les revendications des organisations syndicales, d'abord en ce qui concerne le pouvoir d'achat. Il y a urgence à enfin augmenter tous les agents publics, que ce soient les fonctionnaires ou les contractuels. Or, on ne peut le faire aujourd'hui qu'en augmentant la valeur du point d'indice, au minimum à la hauteur de l'inflation ou en suivant l'inflation. Tous les agents doivent être reconnus. Il suffit de regarder ce qu'il se passe (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi