Réforme des retraites : Édouard Philippe confirme la suppression des régimes spéciaux, mais se dit prêt aux compromis

Tous les partenaires sociaux ont été reçus à Matignon. Édouard Philippe a confirmé mercredi 27 novembre que la réforme des retraites aura bien lieu. Il faudra même repousser l'âge de départ. "Nous savons que nous devrons progressivement travailler plus longtemps afin d'équilibrer le système de retraite futur et de remettre à l'équilibre le système actuel", a indiqué le Premier ministre. Le gouvernement tente de rassurer

Les 42 systèmes actuels seront donc remplacés par un système unique par points. Si cette réforme devait entrer en vigueur dès 2025 pour tous les Français nés à partir de 1963, Édouard Philippe est prêt aux compromis. "Si ça veut dire décaler l'âge de la première génération concernée, c'est quelque chose que nous pouvons étudier, sur lequel moi je suis assez ouvert", poursuit le Premier ministre. À l'approche de la grève du 5 décembre, le gouvernement tente de rassurer.