La réforme de la carte bancaire des demandeurs d'asile fait polémique

C’est une nouveauté qui ne passe pas. L’entrée en vigueur de la nouvelle carte bancaire des demandeurs d’asile a été reportée au 5 novembre prochain. En cause, la levée des boucliers des acteurs sociaux, explique Le Figaro, qui y voient un moyen de "pourrir la vie" des nouveaux arrivants. Les changements avaient pourtant été annoncés par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) le 23 juillet dernier, dans un courrier adressé aux gestionnaires d’établissements d’accueil de migrants. Ils devaient entrer en vigueur dès le 5 septembre prochain.

Parmi les nouveautés qui font polémique, le changement du fonctionnement de la carte bancaire, sur laquelle l’Allocation pour demandeurs d’asile (ADA) est versée chaque mois. Elle doit en effet passer d’un moyen de retrait d’argent liquide à une carte uniquement de paiement, sans que le montant de l’ADA ne change. Un moyen, selon le milieu associatif, de décourager le recours à cette aide versée actuellement à 151.000 personnes, pour un montant de 42 millions d’euros par mois. Les établissements concernés dénoncent également une mesure qui va à l’encontre des besoins des demandeurs d’asile.

Aider les demandeurs d’asile

Concrètement, les associations estiment que le nouveau fonctionnement, qui autorise 25 paiements mensuels, risque d’empêcher les demandeurs d’asile d’utiliser cette carte pour "les actes de la vie quotidienne" comme l’achat d’une baguette de pain ou l’accès aux laveries, explique le site 20 Minutes.

⋙ A lire : Aide à la rénovation : les barèmes de la nouvelle prime dont vous pourrez bénéficier

Face à la fronde déclenchée par sa nouvelle carte, l’OFII a donc décidé de reporter de deux mois son entrée en vigueur et a annoncé "un délai supplémentaire aux opérateurs […] pour qu’ils puissent équiper toutes les structures en terminal de paiement". Le directeur de l’OFII, Didier Leschi, explique quant à lui que ces nouvelles dispositions sont là pour aider les demandeurs d’asile qui sont "en difficulté quand

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Paiement sans contact : carte bancaire et téléphone
Faut-il se méfier de l'arnaque à la carte bancaire à la plage ?
Réforme de la fonction publique : le privé fait-il vraiment toujours mieux ?
Medef: réforme adoptée, un succès pour Roux de Bézieux malgré une polémique sur le RN
La carte de France des radars tourelles