Référendum en Turquie : le pays plus divisé que jamais

France 3

L’avenir de la Turquie est incertain ce lundi 17 avril explique la journaliste Leïla Sahli, en direct d’Istanbul : "La Turquie est clairement coupée en deux. Les chiffres dont on dispose aujourd’hui parlent d’eux-mêmes, le "oui" l’emporte avec 51,3% des voix, soit seulement 2% d’avance sur le "non". Ça veut donc dire que près de la moitié du pays n’approuve pas ce

changement constitutionnel. Dans les grandes villes comme Istanbul, Ankara ou Izmir, c’est même le "non" qui l’a emporté."

Erdogan affaibli

Reste à savoir quelle ligne de conduite va désormais adopter le président turc, poursuit la journaliste. "Le défi pour le président Erdogan, c’est de rassembler le pays. Car paradoxalement, si ses pouvoirs sont considérablement renforcés, l’homme fort du pays est affaibli par ce scrutin très serré. L’avenir de la Turquie est donc plein d’inconnues, parmi elles, la réaction de Recep Tayyip Erdogan, va-t-il tenter de rassembler et rassurer l’opposition ou au contraire, va-t-il garder la même ligne et ainsi continuer d’alimenter les divisions du pays ?", indique la jorunaliste.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Référendum en Turquie : le oui à un régime présidentiel fort
Turquie : le président revendique la victoire, l'opposition dénonce un scrutin frauduleux
Référendum en Turquie : les opposants contestent les résultats
Corée du Nord / États-Unis : jusqu'où ira l'escalade?
Peine de mort : la Turquie tourne le dos à l'Europe

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages