Référendum en Nouvelle-Zélande: à plus de 65 %, le pays dit «oui» à l’euthanasie

·1 min de lecture

Les Néo-Zélandais ont, à une courte majorité, rejeté la légalisation du cannabis à usage récréatif, mais se sont en revanche prononcé largement en faveur de la légalisation de l'euthanasie, selon les résultats définitifs des deux référendums publiés ce vendredi.

De notre correspondant à Wellington, Richard Tindiller

Avec plus de 65% des voix, le droit à l'euthanasie a donc été adopté par une grande majorité de néo-zélandais. « The end of life choice », le choix de finir sa vie, était déjà un sujet sociétal défendu par l'opinion publique depuis une vingtaine d'années.

►À lire aussi : Les Néo-Zélandais votent pour l'euthanasie et contre la légalisation du cannabis

Mais aujourd'hui, c'est une législation qui va désormais donner le droit à certaines personnes de se donner la mort. Une législation qui concernera justement des personnes atteintes d'une maladie grave se trouvant en phase terminale, d'une paralysie physique incurable ou encore des patients victimes de souffrances insoutenables ne pouvant être soulagées.

Les Maoris votent pour

La loi stipule également que chaque personne souhaitant avoir recours à l'euthanasie sera examinée par un médecin au préalable afin d'évaluer sa capacité mentale face à ce choix.

Face à ce choix, il y avait aussi la communauté indigène de Nouvelle-Zélande, les Maoris. Contraire à leur coutume qui voit la mort comme indésirable, les sondages montrent pourtant que la communauté native de Nouvelle-Zélande a elle aussi voté favorablement pour l'euthanasie.