Référendum en Nouvelle-Calédonie: quelles conséquences en fonction du résultat?

1 / 2

France ou Kanaky, la Nouvelle-Calédonie fait son choix

Les 284 bureaux de vote de Nouvelle-Calédonie ont ouvert ce dimanche à 08h00 (22h00 à Paris). La proclamation des résultats est attendue dans la soirée (dimanche matin à Paris).

"Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante?". C'est à cette question que 174.154 électeurs ont eu l'opportunité de répondre, ce dimanche, pour choisir le destin du "Caillou", ainsi que l'on surnomme familièrement cette collectivité française située à près de 17.000 km de Paris.

Derrière le résultat de ce référendum, qui intervient 20 ans après l'accord de Nouméa signé en 1998, plusieurs scénarios sont à prévoir.

  • En cas de victoire du "oui"

A la lumière des derniers sondages, c'est l'hypothèse la moins probable, tant les chances des indépendantistes semblent faibles. Mais s'ils venaient à l'emporter à la surprise générale, la Nouvelle-Calédonie quitterait le giron de la France et obtiendrait une autonomie à 100%, devenant un État à part entière. Bénéficiant déjà d'un statut à part en comparaison des autres Collectivités d'outre-mer comme Saint-Barthelémy ou la Polynésie française, l'archipel disposerait ainsi de sa propre monnaie (actuellement l'euro côtoie le franc Pacifique), de son système de justice, de sécurité et de l'organisation de sa défense.

Un tel changement ne pouvant s'opérer du jour au lendemain, un processus de transition devrait être mis en place, selon des modalités qui restent à définir, pour que le territoire obtienne progressivement son indépendance.

  • Si le "non" l'emporte

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi