Référendums d'annexion du Donbass: l'Ukraine promet de "liquider" la "menace" russe

Un drapeau ukrainien hissé à Stoyanka près de Kiev en Ukraine, le 4 mars 2022. - Aris Messinis
Un drapeau ukrainien hissé à Stoyanka près de Kiev en Ukraine, le 4 mars 2022. - Aris Messinis

L'Ukraine a promis ce mardi de "liquider" la "menace" russe face à l'annonce de l'organisation de référendums d'annexion par Moscou des régions séparatistes de Donetsk et de Lougansk et de la région sous occupation russe de Kherson.

"L'Ukraine va régler la question russe. La menace ne peut être liquidée que par la force", a écrit sur Telegram le chef de l'administration présidentielle ukrainienne, Andriï Iermak.

Il a dénoncé l'annonce des référendums comme un "chantage" de la part de Moscou, motivé par "la peur de la défaite", alors que les forces ukrainiennes ont repris depuis début septembre des milliers de kilomètres carrés aux troupes russes.

Le précédent de la Crimée en 2014

Les régions de Donetsk et de Lougansk, dans l'Est du pays, sont sous contrôle de séparatistes prorusses depuis 2014. Celle de Kherson, dans le Sud, est occupée par l'armée russe depuis le début de son invasion lancée le 24 février. L'intégration à la Russie de ces régions représenterait une escalade majeure dans le conflit en Ukraine.

Le président russe Vladimir Poutine a reconnu l'indépendance des "républiques" autoproclamées par les séparatistes à Donetsk et Lougansk peu avant de lancer l'invasion de l'Ukraine.

La Russie a déjà annexé en 2014 la péninsule ukrainienne de Crimée (sud), un rattachement entériné par un référendum qui avait été précédé par une intervention militaire et qui est dénoncé comme illégal par Kiev et les Occidentaux.

Article original publié sur BFMTV.com