Référendum en Catalogne : quand les entreprises se sauvent

France 3

À 600 km de Barcelone, Madrid semble être entrée elle aussi en pleine crise identitaire. Ici, on affiche ses couleurs au balcon comme dans les rues. Cinq jours après le référendum, Madrid et Barcelone restent dans l'impasse. Face à

l'incertitude, de grandes entreprises catalanes annoncent quitter leur région d'origine, comme Sabadell, la quatrième banque d'Espagne.

Transfert juridique et symbolique

Au sud de Madrid, ce salon regroupe la fine fleur de la nouvelle économie. Au stand de Sabadell, on peut parler start-ups, mais cette délocalisation reste taboue. Un peu plus loin, des entrepreneurs espagnols ne cachent plus leur inquiétude. "C'est une situation compliquée, on espère qu'elle va se résoudre au mieux pour tout le monde, parce que cela a des conséquences économiques", confie Ciro Acedo Boria, société Ferrovial. Une entreprise de biotechnologie, une de gaz naturel, une autre de textile, toutes quittent leur berceau catalan. Des entreprises qui quittent leurs terres catalanes, mais sans aucun déménagement de leurs salariés. Un transfert juridique et symbolique.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Référendum catalan : la pression de Madrid
Véhicules électriques : quand la Chine, les Etats-Unis et la France se disputent le marché juteux des batteries
Catalogne : "La majorité de la population sont des gens qui se sentent à la fois Catalan et Espagnol"
Micro européen. Catalogne : l'Espagne est au bord de l'abîme
Tout euro, tout éco. Parler avec la Pologne

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages