Comment réduire l'impact environnemental de la blockchain ?

·1 min de lecture

Bitcoins, NFT, cryptomonnaies... De nombreuses technologies sont en train d'entraîner une révolution sociétale, que ce soit dans le monde de l'art ou dans d'autres secteurs. Le problème, c'est que toutes requièrent une puissance de calcul importante très énergivore. Tech 24 explique comment réduire l'emprunte carbone de ces technologies.

L'art NFT, aussi appelé le crypto-art, associe une œuvre d'art numérique à un certificat unique et infalsifiable encrypté dans la blockchain. C'est une révolution car cela permet pour la première fois, dans le monde digital, de distinguer un original de ses copies et de lui conférer un titre de propriété. Ainsi, Mike Winkelmann, alias Beeple, a vendu une œuvre à près de de 70 millions de dollars en cryptomonnaie. Le problème, c'est que la technologie sous-jacente, la blockchain, a un coût environnemental significatif.

Notre invité John Karp, co-auteur de "NFT Revolution", nous explique comment rendre ces technologies plus vertes.

La Chine a bien effectué un test de missile hypersonique, en août dernier. L'information a été confirmée par le plus haut gradé américain, le général Mark Milley. Il a reconnu que le Pentagone avait été pris par surprise, comparant ce test au lancement du premier satellite artificiel Spoutnik par l'URSS, en octobre 1957. Un test qui avait lancé la course à la conquête spatiale.

Dans Test24, Guillaume Grallet du magazine Le Point présente une maquette de lanceur de nanosatellites de la startup Venture Orbital Systems. La version réelle sera dix fois plus grande et devrait être opérationnelle d'ici 2024.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles