Réduction du nombre de visas : quelle réaction attendre des pays du Maghreb ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron tape du poing sur la table avec les pays du Maghreb. Alors que l'Algérie, la Tunisie et le Maroc refusent de reprendre leurs ressortissants expulsés du territoire français, la France a décidé de réduire drastiquement le nombre de visas accordés à ces pays comme l'a révélé Europe 1 mardi matin. Concrètement, le gouvernement français divise par deux le nombre de visas délivrés pour l'Algérie et le Maroc, et de 30% pour la Tunisie, en s'appuyant sur les chiffres de 2020.

Si cette mesure de rétorsion prise par Emmanuel Macron peut être remise en perspective à six mois de l'élection présidentielle, pour Mustapha Tossa, journaliste franco-marocain, les ministères des Affaires étrangères des pays du Maghreb sont "sous le choc car ils ne pouvaient pas s'attendre à une action aussi spectaculaire, aussi drastique". C'est ce qu'il a affirmé sur Europe 1.

"Augmenter le nombre de visas est une demande permanente"

Quelques heures après la révélation de ces mesures de rétorsion, les trois pays concernés n'ont pas encore commenté cette décision de Paris. "Recourir à cette arme de sanction des visas, cela surprend de la part des Français", explique le journaliste, qui rappelle l'importance de ces documents pour les Maghrébins.

"La demande d'augmenter le volume de visas est une demande permanente. Cette sanction va avoir beaucoup d'effets. Les réseaux sociaux au Maghreb s'en sont emparés, et il y a beaucoup de commentaires, de réactions", souligne Mustapha Tossa.

Des tensions à v...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles