La rédaction de "La Provence" en grève après l'annonce d'un plan de suppression de 30 postes de journalistes

La Une de
La Une de "La Provence". - La Provence

La rédaction du journal marseillais est paralysée par un mouvement de grève depuis le vendredi 17 novembre.

Depuis le vendredi 17 novembre, les salariés du groupe "La Provence", quotidien régional basé à Marseille, ont entamé un mouvement de grève paralysant la parution du journal pour deux journées consécutives alors que des articles continuent d'être mis en ligne sur le site internet du groupe. En cause : un plan social qui prévoit la suppression de 30 postes à la rédaction du journal et 60 postes tous services confondus.

Un journaliste sur six menacé

La réduction des effectifs est supposée réduire la masse salariale du journal détenu par Rodolphe Saadé. La rédaction devrait ainsi passer de 185 à 155 journalistes. "La rédaction de La Provence perdrait selon ce plan un journaliste sur six", a déclaré Nicolas Goyet délégué syndical CRFE CGCC auprès de France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur. Le plan avait été présenté aux salariés mercredi 13 novembre par le directeur général du groupe, Gabriel d'Harcourt, invoquant la perte d'exploitation de 12,5 millions d'euros enregistrée par le quotidien en 2022. Il a précisé qu'aucune réduction des effectifs de la rédaction n'avait été engagée depuis 2018, alors que dans le même temps le journal a perdu plus de 25.000 exemplaires vendus en moyenne jour, passant de 92.000 à 65.000.

Lors de son offre de reprise en 2022, Rodolphe Saadé, dirigeant de la CMA-CGM, s'était engagé à ne pas procéder à des suppressions d'emplois. Le rachat du groupe La Provence par le chef...

Lire la suite


À lire aussi

Sébastien Cauet, l'animateur de NRJ, visé par une plainte pour deux viols, dont l'un sur mineur de plus de 15 ans
"Je n'avais aucun espoir de m'installer en deux mois" : Sophie Davant réagit à ses audiences catastrophiques sur Europe 1
Miss France 2024 : Découvrez les visages des 30 prétendantes au titre cette année