"La rédaction de BFMTV est en deuil" : L'hommage poignant de Marc-Olivier Fogiel à Frédéric Leclerc-Imhoff

"La rédaction de BFMTV est en deuil". Le journaliste reporter d'images de BFMTV, Frédéric Leclerc-Imhoff, a été tué, ce lundi, alors qu'il couvrait la guerre en Ukraine depuis le 16 mai. Âgé de 32 ans, il participait à sa deuxième mission sur ce terrain. Il s'y était rendu une première fois entre le 11 et le 28 avril.

Marc-Olivier Fogiel salue "l'engagement" du journaliste

Aux alentours de 16h50, Alain Marschall et Olivier Truchot ont pris l'antenne pour rendre hommage à leur jeune collègue disparu sur ce terrain de guerre. Autour de la table, le directeur de BFMTV, Marc-Olivier Fogiel, a eu le plus grand mal à contenir son émotion au moment de saluer "l'engagement" du journaliste. "Je vais vous raconter le coup de fil que j'ai passé à sa maman et sa première réaction. Sa première réaction a été de demander comment allait Maxime et comment allait la fixeuse (Oksana Leuta, ndlr). Elle est évidemment en larmes mais ça dit beaucoup de l'engagement, elle savait évidemment quel était le métier de son fils", a-t-il confié.

Marc-Olivier Fogiel de poursuivre : "La rédaction est en deuil ce soir". "Ca fait trois mois que des équipes de BFMTV et de RMC sont sur le terrain, trois mois qu'avec Hervé Béroud (directeur information et sports Altice médias, ndlr), Céline Pigalle (directrice de la rédaction de BFMTV, ndlr) et Nicolas Marut (directeur adjoint de la rédaction, ndlr), on dort mal la...

Lire la suite


À lire aussi

Une vingtaine de rédactions alarment "des signaux préoccupants" du gouvernement
Investiture de Taha Bouhafs aux législatives : Adrien Quatennens mis en difficulté sur BFMTV
"Il est Français autant que vous !" : Passe d'armes entre Valérie Pécresse et Maxime Switek sur BFMTV

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles