Le rédacteur en chef de « Politis » mêlé à une arnaque contre des sans-papiers ?

·1 min de lecture
55 sans-papiers auraient été victimes d'une arnaque concernant leur dossier de régularisation orchestrée par Azzedine Jamal et son conjoint Gilles Wullus.

Gilles Wullus serait impliqué dans une vaste affaire d'arnaque contre des sans-papiers, aux côtés de son conjoint Azzedine Jamal, révèle StreetPress.

L'image de l'hebdomadaire Politis se retrouve largement écornée au moment où son rédacteur en chef, Gilles Wullus, serait impliqué dans une affaire d'arnaque contre des sans-papiers. Comme le révèle une longue enquête de StreetPress, le journaliste serait directement lié aux agissements illicites présumés de son conjoint, Azzedine Jamal, qui se serait fait passer depuis deux ans pour un avocat, réclamant des sommes importantes auprès de sans-papiers.

StreetPress indique que cet ancien agent de stars aurait facturé entre 5 000 et 9 000 euros à ses « clients » pour les aider à monter leur dossier de régularisation. 55 personnes auraient été victimes de cette arnaque et Azzedine Jamal aurait encaissé plus de 200 000 euros depuis 2018, grâce à ses combines. Quatre plaintes ont été déposées contre lui auprès du parquet de Bobigny, lundi 19 juillet, pour « usurpation de la qualité d'avocat, escroquerie et travail dissimulé ». StreetPress souligne qu'un vrai avocat facture en général autour de 1 500 euros pour une telle prestation. 

Les deux hommes se défendent

Quelques heures après la parution de l'enquête, Politis a publié un communiqué annonçant que Gilles Wullus était « d'ores et déjà en retrait de ses fonctions et responsabilités au journal ». Contacté par le média en ligne, le couple assure qu'il souhaite simplement aider des personnes en situation irrégulière et Azzedine Jamal s'est défendu d'être un escroc et assure n'avoir jamais usurpé le métier d'avocat.

I [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles