Les récoltes de miel à l’agonie après l’épisode de gel du printemps

·1 min de lecture
Les apiculteurs français ont vu leurs récoltes de miel être drastiquement réduites cette année en raison de l'épisode de gel qui s'est abattu sur l'Hexagone, au printemps.
Les apiculteurs français ont vu leurs récoltes de miel être drastiquement réduites cette année en raison de l'épisode de gel qui s'est abattu sur l'Hexagone, au printemps.

Les vignes ne sont pas les seules à avoir été lourdement impactées par l'épisode de gel du printemps dernier en France. Comme le rapporte France Info, les récoltes de miel n'ont jamais été aussi faibles depuis vingt ans dans l'Hexagone. Les températures glaciales des mois de mars et avril qui se sont abattues sur de nombreuses régions ont largement ralenti le développement des fleurs, causant la perte de milliers d'abeilles, en manque de pollen.

Henri Clément, le secrétaire général de l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf), résume auprès de nos confrères les lourdes conséquences pour les professionnels de son secteur : « Cette année, il y aura très peu de miel d'acacia en France. Pour le miel de colza, le miel de printemps, on est à peu près entre un quart et la moitié de l'année dernière, donc peu de récoltes. En garrigue, il ne s'est rien fait. Sur les récoltes en cette saison, c'est de moins 50 à moins 100 %. »

À LIRE AUSSIComment lire les étiquettes de nos produits #5 : le miel

Les miels de châtaigne ou de lavande, source d'espoir

Apiculteur professionnel depuis 22 ans, Amor Kaabia reconnaît également que cette année est catastrophique pour les récoltes de miel : « L'année dernière, fin avril, je commençais à récolter, à rapporter des caisses pleines de miel. On était autour de 1,2 tonne de miel. Là, on est début juin, si on trouve peut-être 80 kg, déjà c'est bien », déplore-t-il.

Pour éviter une année entièrement noire, tous les espoirs des api [...] Lire la suite