Le récit glaçant de Matthew McConaughey après la tuerie d'Uvalde

Matthew McConaughey, natif d’Uvalde au Texas, est revenu sur les rêves des enfants tués dans leur école primaire et appelé à agir contre "l'épidémie" que sont les armes à feu.

ÉTATS-UNIS - Alors que les funérailles des 19 enfants et deux enseignantes morts le 24 mai dans la fusillade d’Uvalde continuent de s’enchaîner, la Maison Blanche appelle encore et encore le Congrès à agir pour restreindre l’accès aux armes à feu dans le pays.

Ce mardi 7 juin, Matthew McConaughey a notamment été invité par Joe Biden pour prendre la parole. Natif d’Uvalde, la petite ville texane désormais traumatisée par la tuerie qui a eu lieu dans une école primaire, l’acteur s’était déjà rendu devant le mémorial dédié aux victimes il y a quelques jours.

L’artiste oscarisé, qui avait alors appelé à “agir” contre “d’une épidémie que nous pouvons contrôler”, s’est présenté mardi au podium devant la presse après un entretien avec le président.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, il a notamment utilisé cette opportunité pour raconter les histoires des victimes, entre colère et tristesse.

Dans cet extrait de son intervention, largement partagé sur les réseaux sociaux, McConaughey a évoqué le décès de Maite Rodriguez. La jeune fille de 9 ans, qui rêvait de devenir experte en biologie marine, s’était acheté des Converse vertes sur lesquelles elle avait dessiné un cœur pour montrer son amour de la nature.

Des chaussures que l’acteur et sa femme Camila Alves ont apportées devant la presse. “Ce sont ces Converse qu’elle avait aux pieds qui se sont trouvées être le seul moyen de l’identifier clairement après la tuerie”, a expliqué McConaughey en retenant ses larmes et tapant du poing sur le podium.

L’acteur a raconté avoir passé la semaine précédente avec sa femme aux côtés des familles à Uvalde. Puis expliqué qu’il était important de partager les histoires de chaque enfant dans l’espoir de faire changer les choses.

“Vous savez ce que chacun de ces parents nous a demandé? Que les rêves de leurs enfants puissent continuer de vivre, qu’ils accomplissent quelque chose après leur disparition, ils veulent que la perte de ces vies serve à quelque chose”, a déclaré l’acteur.

“Combien d’autres carnages?”

Joe Biden avait pour sa part appelé jeudi le Congrès américain à trouver une voie pour restreindre les ventes de fusils d’assaut et vertement critiqué les élus républicains qui s’y opposent. “Combien d’autres carnages sommes-nous prêts à accepter?”, avait tempêté le président américain qui disait en avoir “assez” de ces fusillades à répétition qui endeuillent l’Amérique.

Des élus de la Chambre des représentants ont débattu jeudi sur un grand projet de loi qui interdirait comme l’a aussi demandé Joe Biden la vente de fusils semi-automatiques aux moins de 21 ans et celle des chargeurs à grande capacité.

Ces mesures, qui seront soumises à un vote à la Chambre cette semaine, ont déjà été qualifiées d’“inefficaces”, “irréfléchies” et “anti-américaines” par un groupe de républicains et il y a donc tout à penser que, une fois encore, les mesures ne passeront pas le Sénat.

À voir également sur Le HuffPost: Après la tuerie d’Uvalde, le sénateur du Texas fuit les questions sur les armes à feu

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI :

VIDÉO - Matthew McConaughey propose une alternative au contrôle des armes à feu

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles