Réchauffement. “Pâle compromis” : à Glasgow, la COP26 accouche d’un pacte en demi-teinte

·1 min de lecture

Les 196 pays de la COP26 ont adopté samedi 13 novembre un accord pour accélérer la lutte contre le réchauffement de la planète. Mais sans garantir le respect des objectifs de l’accord de Paris visant à limiter le réchauffement en deçà de 2 °C, ni répondre aux demandes d’aide des pays pauvres.

“Personne n’a avalé le ‘Pacte climat de Glasgow’ le sourire aux lèvres, samedi soir, lorsque s’est abattu le marteau de la présidence britannique de la COP26”, résume Le Soir.

Après deux semaines de négociations éprouvantes, les représentants des 196 pays participants ont fini par accepter un “pâle compromis”, “jugeant sans doute qu’il contenait plus de points positifs que l’inverse, mais surtout que des progrès – même faibles – devaient être impérativement engrangés”, analyse le quotidien belge.

À lire aussi: Climat. Les négociations de la COP26 butent sur les efforts à fournir dès 2022

Sur le point crucial de la limitation des températures, le texte appelle les États membres à relever leurs engagements de réductions plus régulièrement que prévu dans l’accord de Paris, et ce dès 2022, mais avec la possibilité d’aménagements pour “circonstances nationales particulières”. Un point qui a suscité les critiques des ONG sur les ambitions réelles du texte.

L’accord n’assure d’ailleurs pas le respect des objectifs de l’accord de Paris de 2016 à savoir de limiter le réchauffement “bien en deçà” de 2 °C et si possible à 1,5 °C. Il se contente d’offrir des perspectives permettant à la présidence britannique d’afficher un succès sur son objectif de voir Glasgow “garder 1,5 en vie”.

Des engagements “bien en deçà de ceux requis pour limiter les températures à 1,5 °C”

“Les engagements pris lors de ce sommet concernant la réduction des émissions sont bien en deçà de ceux requis pour limiter les températures à 1,5 °C”,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles