Le réchauffement du lac Léman, une catastrophe pour les poissons

Les eaux du Léman se dégradent à grande vitesse. (Photo d'illustration)
Les eaux du Léman se dégradent à grande vitesse. (Photo d'illustration)

L'absence de circulation de l'eau met en danger toute surface aquatique close ou semi-close. Pour assurer la survie de leur écosystème, les lacs, les rivières ou encore les estuaires doivent a minima être brassés par le vent et le froid, sous peine de manquer d'oxygénation. Pour sa part, le lac Léman voit son eau stagner depuis près d'une décennie à cause du réchauffement climatique, révèle RFI, samedi 30 avril. L'eutrophisation gagne le plus grand lac alpin d'Europe, qui ne peut plus se renouveler naturellement en raison des hivers doux. Dans les profondeurs, entre 130 mètres et 309 mètres sous la surface, le milieu naturel est en asphyxie. Le phénomène se traduit par la disparition complète ou partielle des animaux et végétaux.

« Il n'y a plus de larves, ni de vers, ni de mollusques au fond du lac. On craint que ce déficit en oxygène impacte aussi les poissons, en particulier une espèce emblématique, l'omble chevalier, qui a besoin de température basse. Et les températures les plus basses se trouvent au fond du lac, là où l'eau est désoxygénée », témoigne dans le reportage Frédéric Soulignac, chercheur pour la Commission internationale pour la protection des eaux du Léman.

À LIRE AUSSIUrgence climatique : l'ONU met la pression sur les pays riches

Des algues indésirables et nuisibles aussi pour l'homme

La menace n'est pas seulement environnementale, mais aussi sanitaire car les algues planctoniques et les bactéries aérobies prolifèrent. « Cela fait dix ans qu [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles