Réchauffement climatique: nous sommes «très loin du compte», constate le PNUE

AP - Ethan Swope

Il faudra transformer la société pour faire face au réchauffement climatique. C'est le constat sans appel de l'ONU, jeudi 27 ocrobre, lors de la présentation du rapport de l'organisation. Les engagements pris jusqu'à présent par les États nous amènent vers un réchauffement de 2,5 degrés, bien au-delà des deux degrés maximum visés.

Nous sommes pitoyablement loin du compte, voilà le constat sans appel d'Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies. « Sécheresses, inondations, orages et incendie sont dévastateurs, tout autour du globe. Les pertes et les dommages dus à l'urgence climatique empirent chaque jour, et les engagements pris par les États ne sont lamentablement pas au niveau. La fenêtre pour limiter la hausse des températures à 1,5 degré se referme vite. Les émissions de gaz à effet de serre doivent être réduites de 45 % d'ici à la fin de la décennie. Mais comme le montre notre rapport, elles restent à des niveaux record dangereux, et elles continuent d'augmenter. Si l'on maintient les politiques actuelles, le monde se dirige vers un réchauffement de 2,8 degrés d'ici la fin du siècle. En d'autres termes, nous nous dirigeons vers une catastrophe mondiale... »

À la Une de la revue de la presse internationale: Le monde court vers «une catastrophe climatique irréversible»

Chaleur hors norme à Marseille

À lire aussi : L'histoire des COP climat de Rio à Glasgow


Lire la suite sur RFI