Réchauffement climatique : la Terre s’en remettra mais dans 100 000 ans !

Si nous sommes actuellement à l’orée d’une catastrophe climatique, ce n’est cependant pas la première fois que la Terre connaît ce genre de crise. L’histoire de notre Planète est en effet jalonnée de nombreuses variations climatiques, parfois extrêmes, qu’il s’agisse de glaciations ou de périodes d’intenses réchauffements. Certains de ces épisodes sont d’ailleurs associés à des extinctions de masse. Ces événements ont joué un rôle majeur dans l’histoire de la vie sur Terre, car s’ils sont associés à un effondrement de la biodiversité, ils ont permis l’émergence de nouvelles espèces. Un processus, qui, de fil en aiguille, a mené à l’apparition d'Homo sapiens.

Des crises climatiques extrêmes au final toujours résorbées

Il apparaît donc clairement que malgré ces épisodes dramatiques qu’a subis l’environnement terrestre, la vie, au cours de ses 3,7 milliards d’années d’existence, a toujours réussi à reprendre son essor. Et cela grâce à un mécanisme de résilience climatique qui a, à chaque fois, permis au climat terrestre de retrouver des températures globales stables et favorables au développement des espèces. Même après les événements catastrophiques comme celui du maximum thermique du Paléocène-Éocène il y a environ 55 millions d’années, durant lequel la température a augmenté de +5 à +9 °C pour atteindre une valeur moyenne globale de 32 °C durant le pic, la Terre ne s’est pas transformée durablement en un enfer aride et invivable. Progressivement, des mécanismes physico-chimiques ont permis de faire baisser les températures et de retomber dans une moyenne plus acceptable pour les espèces vivantes. Pour les scientifiques du MIT (Massachusetts Institute of Technology), il est d’ailleurs nécessaire qu’un tel mécanisme de résilience existe, car sinon les températures globales n’auraient fait qu’augmenter progressivement. Or, ce n’est clairement pas ce qui est observé à l’échelle des temps géologiques.

Évolution des températures du Paléocène à nos jours. Le maximum...
Évolution des températures du Paléocène à nos jours. Le maximum...

> Lire la suite sur Futura