Réchauffement climatique : selon une étude, la moitié des glaciers pourraient disparaître avant 2100

© SOPA Images/SIPA

Des conséquences dramatiques pour le futur de la planète. Dans une étude publiée ce vendredi dans la revue scientifique Science, une équipe internationale, comprenant des chercheurs du CNRS et de l'université Toulouse III, rapporte que de nombreux glaciers sont amenés à disparaitre avant la fin du siècle . Les auteurs alertent aussi sur l'importance d'agir sur les émissions de gaz à effet de serre responsables du changement climatique, afin de limiter la fonte de ces glaciers et ses conséquences, notamment sur la montée du niveau de la mer et les ressources en eau.

« Je pense qu'il y a une petite lueur d'espoir et un message positif dans notre étude, car elle nous dit que nous pouvons faire la différence, que les actions comptent », a déclaré à l'AFP Regine Hock, co-auteure de l'étude. « Limiter la catastrophe est encore possible », souligne-t-elle. Mais « quant à savoir si cela arrivera, cela dépend des décideurs politiques. »

Plusieurs scénarios étudiés

Dans leurs études, les chercheurs se sont intéressés particulièrement à une hausse limitée de 1,5°C des températures - soit l'objectif le plus ambitieux de l'accord de Paris sur le climat. Dans un tel scénario, 49% des glaciers (près de 215 000) du monde disparaîtront d'ici 2100. Cette perte représenterait environ 26% de la masse totale de glace, car les glaciers les plus petits seront les premiers touchés. Les chercheurs évaluent que le niveau de la mer montera en conséquent d'approximativement 9 centimètres (une hausse qu...


Lire la suite sur LeJDD