Réchauffement climatique : les prévisions révolutionnaires et avant-gardistes de ce scientifique étaient justes

John Sawyer, un ingénieur météo du Met Office, l'organisme national de la météorologie en Angleterre, est l'auteur d'un article, étonnement précis sur le changement climatique, qui a été publié en 1972. Dans les années 1970, de nombreux climatologues de référence pensent que la Terre était au bord d'une nouvelle période de glaciation, et ce n'est qu'à partir de la fin des années 1980 que certains scientifiques commencent à envisager le scénario d'un réchauffement global lié aux émissions de CO2.

Simulez les différents scénarios du réchauffement climatique en cours

Il faudra attendre environ 20 ans pour assister aux débuts, très timides, de la médiatisation du réchauffement climatique. Or, dans les années 1970, le météorologue John Sawyer publie des prévisions climatiques jugées farfelues par beaucoup de ses confrères dans le monde. Ces prévisions se révèleront étonnement justes, très proches de la réalité, 50 ans après, en 2022.

Des prévisions de réchauffement difficiles à entendre dans les années 1970

Né en 1916 et décédé en 2020, John Sawyer a débuté sa carrière comme technicien à la Royal Air Force durant la Seconde Guerre Mondiale, avant de devenir directeur de recherche. Il devient rapidement un météorologue de référence au niveau international et est nommé président de la commission des Sciences de l'atmosphère au sein de l'Organisation météorologique Mondiale. Il dirige également la Royal Meteorological Society dans les années 1960.

Son article, intitulé Le dioxyde de carbone d'origine humaine et l'effet de serre, a été publié dans la revue de référence Nature en 1972. Il prévoit que les températures grimperont de 0,6 °C d'ici la fin du XXe siècle, un chiffre légèrement surestimé (0,48 °C au final).

Une couverture présente au-dessus de l'atmosphère qui empêche la chaleur de s'échapper et donc réchauffe la Planète

Sawyer explique comment l'activité industrielle conduit à une augmentation des émissions de CO2 qui, ensuite, provoque une hausse des températures....

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura