Réchauffement climatique : Ces photos virales d’un glacier à un siècle d’intervalle sont « l’illustration parfaite du recul des glaciers »

·2 min de lecture

FAKE OFF - Ces deux images, prises en 1918 et 2002 – et non en 1960 et 2020 comme indiqué sur les réseaux sociaux –, montrent la fonte du glacier Blomstrandbreen, en Norvège

Des images spectaculaires, témoins du recul des glaciers sur notre planète. Une photo en noir en blanc montrant un homme en barque devant un glacier est régulièrement partagée sur les réseaux sociaux, comparée à une photo en couleur, montrant le même glacier en recul.

Ces photos ont en réalité été prises en 1918 et 2002.
Ces photos ont en réalité été prises en 1918 et 2002. - Capture d'écran Facebook

Le lieu où est pris la photo n'est pas indiqué. Les images auraient été prises en 1960 et 2020, mais ces dates sont fausses.

FAKE OFF

La photo en noir et blanc n'a pas cinquante ans. Elle est bien plus ancienne : elle date de 1918. Elle provient des collections de l'Institut polaire norvégien. La seconde photo, en couleur, a été prise en 2002 par le photographe suédois Christian Åslund, dans le cadre d'une campagne de Greenpeace qui visait à sensibiliser sur le recul des glaciers.

Les deux clichés montrent le glacier Blomstrandbreen, situé dans l'archipel norvégien du Svalbard, à l'est du Groenland et au nord de la Norvège. Ils sont « l'illustration parfaite du recul des glaciers liés au réchauffement climatique que l'on observe dans l'Arctique depuis la fin du 19e siècle, début 20ème siècle », résume auprès de 20 Minutes Denis Mercier, un scientifique qui se rend dans la région depuis (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Aurores boréales : ce qu’elles nous apprennent sur le climat et la météo de l’espace
Réchauffement climatique : De l’Himalaya à l’Arctique, la fonte des glaciers s’accélère
Pyrénées : Et si lors d’une randonnée vous apportiez votre pierre aux recherches sur le plastique ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles