Le réchauffement climatique impacte la planète à un «rythme sans précédent»

Le réchauffement climatique est à un « rythme sans précédent », c'est la conclusion d'une étude rendue publique ce mercredi 5 juin. La soixantaine de scientifiques du monde entier qui mettent à jour les données du dernier rapport du Giec paru l'an dernier indiquent que nous en sommes désormais à un réchauffement de +1,19°C depuis l'ère pré industrielle. Et la fenêtre pour le limiter à +1,5°C se referme.

Ces dix dernières années, la planète a gagné 0,26 degrés supplémentaires, soit le rythme le plus élevé dans la période historique, signale l'étude. Cela nous conduit à un monde plus chaud de 1,19°C par rapport à il y a 150 ans, un réchauffement intégralement attribuable aux conséquences des activités humaines.

Les émissions de gaz à effet de serre ne cessent en effet de progresser, à tel point qu'au rythme actuel, on pourra oublier l'objectif de l'accord de Paris dès 2029. Limiter le réchauffement à 1 degré et demi sera de l'histoire ancienne. Et cela, c'est pour la tendance, car à plus court terme, pour 2023, c'était +1,43°C de réchauffement, l'année la plus chaude jamais enregistrée.

Toujours et encore les activités humaines

Un peu d'optimisme tout de même, parce qu'il en faut : on parlait des émissions de CO2 qui ne cessent d'augmenter. Certes, mais de moins en moins vite, de quoi espérer une stagnation, voire soyons « fous », une baisse dans les années à venir.


Lire la suite sur RFI