Réchauffement climatique : d’après une étude, il existe un risque d’extinction de l’humanité

©Istock / coldsnowstorm

Une récente étude vient d’alerter sur la situation mondiale actuelle. D’après les chercheurs de l’Université de Cambridge, les conséquences catastrophiques climatiques cumulées à d’autres bouleversements pourraient avoir des conséquences directes sur l’extinction de l’humanité. Une possibilité qui serait d’ailleurs trop sous-estimée d’après l’étude. On fait le point.

Une étude réalisée par des climatologues et publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences vient de dévoiler, le 1er août dernier, des conclusions plutôt alarmantes. En effet, d’après les scientifiques, le risque d’extinction de l’humanité a été « dangereusement sous-exploré ». L’équipe de chercheurs dirigée par l’Université de Cambridge en Angleterre affirme que le monde doit se préparer à ce qu’ils nomment la « fin du jeu climatique » qui s’apparente à « un scénario où le réchauffement climatique serait à l’origine d’une catastrophe apocalyptique ». Se préparer au pire permettrait de mieux anticiper la situation et de mieux agir. À l’inverse être « aveugle aux pires scénarios est une gestion des risques au mieux naïve, au pire mortellement insensée ».

À lire aussi >> Canicule : Il fait chaud, et après ? Les conséquences concrètes du changement climatique sur nos vies

Un réchauffement climatique qui inquiète

L’étude publiée affirme que les conséquences d’une hausse des températures de plus de 3°C d’ici 2100 ont été sous-estimées. En effet, d’après eux, environ 2 milliards de personnes vivant dans les régions les plus densément peuplées et les plus politiquement fragiles du monde pourraient subir des températures annuelles moyennes de 29°C en 2070. Au total, 30 millions de personnes seraient concernées dans le Sahara et sur la côte du Golfe. Une augmentation des...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles