Réanimations aux abois : les signaux qui auraient dû alerter bien avant la crise

·1 min de lecture

Les transferts de patients d’une région à l’autre ont repris. Le nombre de lits en réanimation n’est plus suffisant en Ile-de-France et les régions moins impactées accueillent actuellement certains malades franciliens. Une situation que l’Hexagone a déjà connue il y a près d’un an lors de la première vague de l’épidémie de Covid-19. La faute à un manque de lit ? Pour comprendre cette situation tendue, la Cour des comptes a consacré un chapitre de son rapport, publié ce jeudi 18 mars, à l’évolution des capacités hospitalières en réanimation en France.

Pour dresser ce tableau sanitaire, il faut d’abord bien comprendre ce que l’on entend par réanimation. Sont hospitalisés dans ces services “des patients au pronostic vital engagé qui ont besoin, 24h/24, de soins et de surveillance par des professionnels, avec des techniques dont la nature, le nombre et la disponibilité effective sont étroitement réglementés”, définit la Cour des comptes. La réanimation est la partie visible de ce que l’on appelle plus globalement les soins critiques. En plus de la réanimation, ils comprennent les soins intensifs (patient présentant une défaillance d’un seul organe) et la surveillance continue (assure la prise en charge des malades qui nécessitent une observation clinique et biologique répétée en raison soit de la gravité de leur état, soit du traitement qui leur a été dispensé).

Au 31 décembre 2019, la France comptait 19.580 lits de soins critiques adultes et enfants, dont 5.433 dédiés à la réanimation, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Cour des comptes réprimande les Chambres de commerce
Manque de contrôle, sanctions trop faibles... les ordres des professions de santé invités à revoir leur copie
L’inquiétante vétusté de l’éclairage public français, mise en lumière par la Cour des comptes
Cyberespace : notre n°1 de la cyberdéfense inquiet des "bruits de bottes" des grandes puissances
Emploi : les inscriptions au chômage bien pires que prévu aux Etats-Unis