Réalités virtuelle et augmentée: quelles différences ?

1 / 2

Réalités virtuelle et augmentée: quelles différences ?

Entre la 3D, les casques « VR » ou les lunettes immersives, vous ne savez plus si votre monde est virtuel ou tout simplement augmenté. Voici quelques clés pour bien comprendre ce qui sépare ces deux technologies.

Aux origines des deux concepts, on trouve une ambition commune : modifier l’expérience du réel (vision, sensation, odeur, etc.) à travers des outils informatiques. Et la démarche ne date pas d’hier, puisque les premières interfaces immersives apparaissent dès la fin des années 1950. Le cinéaste américain Morton Heilig développa ainsi, entre 1957 et 1962, son projet de « cinéma du futur », le Sensorama.

Cette borne d’arcade qui recréé les vibrations d’une moto, le souffle du vent et même les odeurs de la ville, peut être considérée comme l’ancêtre du casque de réalité virtuelle, même si son fonctionnement rappelle plus celui d’un cinéma dynamique façon Futuroscope ou du farfelu « Odorama » proposé par John Waters en 1981 dans Polyester.

Immersion vs. « hybridation »

Pour différencier réalité virtuelle et réalité augmentée, il faut se pencher sur l’expérience qu’elle propose. La réalité virtuelle extrait le spectateur du réel en recréant un univers entièrement factice, avec lequel il peut toutefois interagir. C’est le principe des casques VR (Oculus Rift, Samsung New Gear, etc.) qui occultent l’espace alentour pour projeter l’utilisateur dans un jeu vidéo ou dans un monde en trois dimensions, avec, à la clé, quelques frayeurs.

La réalité augmentée consiste plutôt à rajouter des éléments virtuels dans le monde réel. Là où un casque VR capte...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages