«En réalité ça brûle encore» : à l'arrière de l'incendie de Landiras, les pompiers toujours mobilisés

© Benjamin Peter

Depuis mardi, la Gironde est en proie à de violents incendies. Pour contenir la propagation du feu de Landiras , les pompiers se sont concentrés sur la pointe au sud et sur les flancs, notamment le flanc ouest qui bénéficiait de vents favorables vendredi soir. À l'aide de retardant et de contre-feux, ils ont réussi à le ralentir. Un dispositif qui nécessite aussi l'action d'autres équipes qui s'assurent que les zones déjà brûlées ne reprennent pas et ne créent pas un nouveau secteur qui pourrait progresser et devenir à son tour incontrôlable.

"En réalité, ça brûle encore"

Les pompiers sont positionnés à l'arrière de l'incendie. Comme cette colonne venue du Morbihan et de la Loire-Atlantique, une vingtaine de camions et une centaine d'Hommes sont chargés de repérer et de traiter toutes les reprises.

Des zones qui ont parfois brûlé il y a quatre jours mais qui, sous l'effet de la chaleur et du vent, peuvent se raviver à tout moment comme l'explique le commandant Arnaud Mendousse du SDIS 33 : "On parle de l'arrière du feu mais en réalité ça brûle encore. Donc là l'objectif majeur, c'est d'éviter que toute cette zone ne reprenne, pour pouvoir concentrer nos moyens et l'attaque sur l'avant du feu qui est sit...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles