Réacteurs nucléaires sur la Lune : la Nasa se donne 10 ans

·1 min de lecture
D'ici, des astronautes se rendront à nouveau sur la Lune.  
D'ici, des astronautes se rendront à nouveau sur la Lune.

Quand elle regarde la Lune, la Nasa a de l?ambition. D?ici à 2024, des astronautes doivent remettre le pied sur le satellite pour y installer la présence humaine à long terme. Comme le rapporte Courrier international, l?agence spatiale américaine projette, dans la foulée, l?installation d?une source d?énergie indépendante du Soleil pour faire fonctionner les missions sur la Lune. Un appel d?offres a été lancé par la Nasa et le principal laboratoire fédéral américain, le 19 novembre, afin d?y installer « un système de production d?énergie basé sur la fission nucléaire ».

Les propositions les plus sérieuses seront sélectionnées d?ici à la fin du mois de février et seront développées avec comme objectif la conception et la construction d?un « réacteur nucléaire qualifié pour le vol spatial ». Une mission de démonstration doit ensuite avoir lieu, si possible dans les dix prochaines années. Ce projet témoigne d?un besoin important dans le cadre du développement des missions lunaires, à savoir une quantité importante d?énergie.

À LIRE AUSSINasa : un budget en hausse pour tirer des plans sur la lune

Un pas de plus vers la planète Mars ?

La fission nucléaire est, pour la Nasa, « l?option énergétique la plus pratique pour les futures colonies d?astronautes ». Le système envisagé devra être capable de fonctionner sur un rover de surface ou un atterrisseur lunaire afin de fournir « jusqu?à 10 kilowatts d?énergie électrique », soit la quantité suffisante pour alimenter [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles