Réélu grand rabbin de France, Haïm Korsia déplore une société française "en manque de rêves"

·1 min de lecture

Haïm Korsia vient d'être réélu grand rabbin de France, dimanche. Invité d'Europe 1, il explique voir dans son élection "un contrat de confiance" avec la communauté juive et entend se battre pour elle ainsi que pour la République. le responsable religieux estime également qu'il y a "une sorte d'engagement à, tous ensemble, transformer la société", que matérialise son élection. Selon lui, ce rôle lui permet de "sentir les vibrations du pays". Au micro de Wendy Bouchard, il fait part, plus globalement, de son regard sur une société en "manque de rêves" à qui il faut en réinventer pour résorber les fractures qui la traverse et redonner une volonté d'engagement. 

>> LIRE AUSSI Candidats, coups bas, fonctions : trois choses à savoir sur l'élection du grand rabbin de France

"Tous les cultes, chacun dans leur spécificité, analysent leurs textes, leur sagesse, leur histoire humaine pour essayer d'identifier les mécanismes qui sont en marche aujourd'hui et comment on peut en tirer une expérience", estime Haïm Korsia. Fort de son précédent mandat de sept ans, il considère que "ce qui motive notre société, c'est la peur, la colère, la violence des choses".

Proposer à tous "un contrat de confiance"

"Quand on souffre, on oublie ce qu'était notre passé, on oublie ce qu'est notre avenir", analyse le grand rabbin de France. Il appelle ainsi à "faire un pas de côté par rapport à cette colère, par rapport à cette rancœur". Il évoque notamment l'épisode des "gilets jaunes" et maintient &...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles