Publicité

Réélection de Poutine en Russie : plusieurs chancelleries occidentales dénoncent un scrutin illégitime

Tout juste réélu, Vladimir Poutine s’attire les critiques de plusieurs chancelleries occidentales. Le président russe a recueilli 87,85 % des voix, et arrive loin devant les trois autres candidats. Un scrutin qui n’est « manifestement ni libre ni équitable », a dénoncé le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche, cité par BFMTV, accusant Vladimir Poutine d'avoir « emprisonné ses opposants politiques et empêché les autres de se présenter contre lui ».

À lire aussi Présidentielle russe : Vladimir Poutine réélu pour un cinquième mandat

De son côté, le ministère polonais des Affaires étrangères estime également dans un communiqué que « l'élection présidentielle en Russie n'est pas légale, libre et équitable », ajoutant que le scrutin s'est déroulé « dans un contexte de répressions sévères » où « le choix démocratique était impossible ». Une position suivie par le ministère des Affaires étrangères allemand, qui a pointé du doigt le régime de Vladimir Poutine, qui, selon lui, « repose sur la censure, la répression et la violence ».

« La Russie démontre qu'elle n'est pas intéressée par la recherche d'un chemin vers la paix »

Outre-Manche, le ministère des Affaires étrangères britannique a déploré les résultats annoncés par les autorités russes dans les territoires ukrainiens occupés. Vladimir Poutine a notamment recueilli 93 % des voix à Zaporijia et 88 % des voix dans la région de Kherson. Selon le ministère britannique, « la Russie démontre ...


Lire la suite sur LeJDD