Les règles des Grammy Awards modifiées après des accusations de corruption

·1 min de lecture
LES RÈGLES DES GRAMMY AWARDS MODIFIÉES APRÈS DES ACCUSATIONS DE CORRUPTION

LOS ANGELES (Reuters) - Les organisateurs des Grammy Awards ont annoncé vendredi la fin de ce qui a été qualifié de commissions "secrètes" après des accusations de corruption visant les prestigieuses distinctions musicales.

La "Recording Academy" a annoncé que les nominations pour la prochaine cérémonie de janvier 2022 seraient désignées par la totalité de ses 11.000 membres votants, en lieu et place des comités de 15 à 30 experts du secteur dont les noms n'étaient pas révélés.

Les prix ont été critiqués l'an dernier lorsque l'artiste canadien The Weeknd n'a obtenu aucune nomination alors que son album "After Hours" a été célébré par la critique et s'est classé parmi les meilleures ventes de 2020.

Dans un tweet en novembre, l'artiste avait dit : "les Grammys restent corrompus. Vous me devez à moi, à mes fans et à toute l'industrie la transparence".

Dans un communiqué diffusé vendredi, les organisateurs de la cérémonie ont assuré que les changements apportés seraient conséquents et destinés à "garantir que les règles et les lignes de conduite des Grammy Awards soient transparentes et équitables".

(Jill Serjeant, version française Gwénaëlle Barzic)