Règles abondantes (ménorragies) : définitions, symptômes, traitements

Sabine Greppo / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Plus de la moitié des personnes souffrant de règles abondantes ne consultent pas, par gêne ou méconnaissance du sujet. Pourtant, des solutions existent.

Si vos règles sont très abondantes, au point que vous devez changer de protection toutes les deux heures ou qu'elles durent sept jours ou plus, vous souffrez peut-être de ménorragies. Source de fatigue et de douleurs, elles peuvent se traiter efficacement et rapidement en cabinet.

Les ménorragies désignent des règles anormalement abondantes. Il ne faut pas les confondre avec les métrorragies, qui sont des saignements en dehors des règles, ni avec les métroménorragies, où les saignements erratiques ne permettent plus de savoir quand se situent les règles.

On parle généralement de ménorragies lorsque les saignements des menstruations durent 7 jours ou plus et/ou que le flux nécessite plus de 5 tampons ou serviettes par jour. Mais cette définition est “très subjective”, pointe le Pr Fernandez. "C’est la raison pour laquelle nous proposons des qui devraient à mon avis être proposés dans toutes les consultations". Ce test consiste en un tableau à remplir à chaque change pendant un seul jour de règles. Une serviette ou un tampon tâché vaut par exemple 1 point, une protection mi-pleine en vaut 5, quand une remplie vaut 20 points. Un score supérieur à 100 points, ou une quantité de sang perdu supérieure à 80 millilitres désignent une ménorragie. 80 mL, ça correspond à "environ 5 CUP de taille moyenne remplies, ou plus de 5 tampons super plus ou plus de 5 serviettes hygiéniques super plus remplies", précisent les .

“Dans la grande majorité des cas, (des) lésions bénignes de l’utérus de type fibrome ou polypes utérins” sont à l’origine des ménorragies, expliquent les HCL. "Ce n'est pas l'endomètre qui saigne mais la lésion intracavitaire (dans l’utérus, ndlr) qui modifie la vascularisation et entraîne le saignement", explique le Pr Fernandez.

Mais les règles abondantes peuvent également être liées à une endométriose, un défaut génétique de coagulation, ou provoquée par une prise de médicament ou un dérèglement hormonal.

Parmi les symptômes, outre les hémorragies génit[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles