Cette règle à laquelle Kate Middleton a dû se conformer face à Eugénie et Béatrice, les filles du prince Andrew

En 2011, Kate Middleton rejoignait officiellement la famille royale britannique en épousant le prince William. Le fils aîné du prince Charles est le deuxième dans l'ordre de succession au trône. Ainsi, la duchesse de Cambridge est déjà considérée comme la future reine consort du Royaume-Uni. Malgré cela, la maman de George, Charlotte et Louis n'échappe pas aux règles du gotha britannique. Ce samedi 7 décembre, The Express a exhumé un article du Daily Telegraph datant de 2012. Selon ce dernier, Kate Middleton doit "faire la révérence aux 'princesses de sang'", lorsqu'elle n'est pas accompagnée de son époux. Soit à la princesse Alexandra de Kent, cousine germaine d'Elizabeth II, et aux princesses Béatrice et Eugénie d'York.

Toutefois, lorsque la duchesse est accompagnée du prince William, elle "n'a pas besoin de plier le genou à l'une ou l'autre, mais elle doit faire la révérence au prince de Galles, à la duchesse de Cornouailles, à la reine et au duc d'Edimbourg". Cette décision avait été appliquée suite à l'arrivée de Kate Middleton dans le clan Mountbatten-Windsor. Son Altesse Royale Elizabeth II avait alors modifié l'ordre de priorité dans la maison royale afin de prendre en compte la duchesse de 37 ans. Depuis ce changement, Sophie Rhys-Jones, comtesse de Wessex et épouse du fils de Sa Majesté, le prince Edward, doit quant à elle faire la révérence à Kate Middleton, même lorsque le prince William n'est pas présent.

Et selon The Express, la comtesse n'avait déjà pas apprécié

Retrouvez cet article sur GALA

VIDEO - Benjamin Castaldi victime d’une escroquerie : il reste compréhensif avec celle qui l’a volé
Meghan Markle embarrassante pour la famille royale ? Cette décision radicale prise par Buckingham
PHOTOS – Comment adopter la couleur rouge ultra-tendance cet hiver ?
Louis Sarkozy n’a jamais rencontré la femme de son oncle, Mary Kate Olsen
PHOTO - Alizée : deux semaines après sa naissance, sa fille Maggy découvre déjà les parquets de danse