Quotidien : Yann Barthès accuse Aya Nakamura de l'avoir planté à la dernière minute, elle réplique

·1 min de lecture

Si Aya Nakamura fait le buzz ces dernières heures, ce n'est pas uniquement parce que la star vient de sortir son troisième album, simplement intitulé Aya. La chanteuse enflamme aussi les réseaux sociaux depuis que Yann Barthès l'a affichée dans le numéro de Quotidien diffusé ce vendredi 13 novembre sur TMC. Le présentateur a en effet annoncé qu'elle l'avait "planté" juste avant l'enregistrement.

"Aya Nakamura nous a plantés. Pas il y a 24 heures, non, il y a une heure, une demi-heure. Bon, elle ne nous a pas appelés non plus pour nous le dire, en même temps", a balancé l'animateur avant de montrer des images des répétitions.

"Ils ont répété avec sa team, ils avaient mis un damier sur la scène. Les danseurs se sont déplacés. Tout le monde s'est déplacé. L'équipe technique, nous aussi on s'est déplacé. On avait tout préparé, tout ça. On avait aimé l'album. Tout le monde s'était déplacé. Sauf une. Sauf une ! Sauf Aya Nakamura. Bon. Bah tant pis !", a raconté, dépité, Yann Barthès, qui a évoqué l'absence de la chanteuse à plusieurs reprises durant le reste de l'émission, qui était enregistrée la veille, jeudi 12 novembre.

Or des images postées sur les réseaux sociaux, dont le snapchat d'Aya Nakamura, montrent que la chanteuse était en train de faire la fête ce soir-là. Mais la star de 25 ans l'assure, elle n'a pas planté Yann Barthès à la dernière minute. "Ni flemme ni plan, j'avais prévenu depuis 13 h pourtant… Les contretemps ça arrive", a écrit la jeune femme sur Twitter.

Celle (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

"Tu finiras clochard !" : la terrible phrase prononcée par le père de Gérard Jugnot au début de sa carrière
Ingrid Chauvin : son geste qui sème le doute après l'annonce de sa rupture avec Thierry Peythieu
Moment de flottement entre Aya Nakamura et Nathalie Renoux après une question sur sa vie privée (VIDEO)
Anne-Elisabeth Lemoine raconte son quotidien de mère de famille surchargée : "C'est chaud !"
Patrick Fiori pousse un coup de gueule contre les mesures gouvernementales