Quotidien : "Carte bancaire volée, boîte aux lettres forcée...", dur retour de vacances pour une chroniqueuse

Alors qu'elle était en vacances depuis plusieurs jours, suite à la traditionnelle pause estivale des talk show, la journaliste et chroniqueuse Maïa Mazaurette (Quotidien) a pris la parole sur son compte Twitter, mardi 26 juillet, pour évoquer son retour au bercail. Elle cumule les tuiles !

Sur son compte, elle écrit : "Retour de vacances : boîte aux lettres forcée, carte bancaire volée, frigo cassé, appartement qui sent le camembert, et le site du commissariat qui plante au milieu de mon dépôt de plainte. I need a drink." On la comprend, face à une telle situation, nous aussi on aurait besoin d'un verre pour décompresser ! Nul doute qu'après avoir essayé en ligne, Maïa Mazaurette a sans doute fini par réussir à porter plainte. Du moins, on lui souhaite. La jeune femme prépare donc sa rentrée télé sur les chapeaux de roues après de telles péripéties. Mais il n'y a pas que cela pour lui mettre le moral dans les chaussettes...

En effet, la veille de son message elle faisait déjà part d'un coup de bambou derrière la nuque après avoir consulté des mails. "Je viens de recevoir mon premier communiqué de presse concernant les sextoys de NOËL. (Emoji je me jette par la fenêtre.)", écrivait-elle alors. Il est vrai que Noël n'est que dans cinq mois mais mieux vaut s'y prendre à l'avance et certaines marques l'ont bien compris. Ces fameux sextoys auront-ils droit à une chronique de Maïa Mazaurette à...

Lire la suite


À lire aussi

Kim Kardashian : Petite mine sans maquillage, dur retour de vacances
Rio 2016, les Bleus de retour : "Le vol s'est transformé en boîte de nuit"
Des chiffres et des lettres perd sa quotidienne au profit de Cyril Féraud : Patrice Laffont, "déçu", le tacle

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles