Quotidien : 600 millions de masques détruits en trois ans ? Les révélations chocs de deux journalistes

Depuis le début de l’épidémie du coronavirus, le gouvernement français a eu quelques difficultés à répondre sincèrement à la question du port du masque en France. Ce dernier avait d'ailleurs précisé que l'Etat était en pénurie de masques. En avril dernier, le Dr Martine Perez et le pharmacien Bruno Fellous expliquaient dans Morandini Live, sur CNews, que les masques n'étaient, en réalité, pas du tout en pénurie sur le territoire.

“Je reçois des SMS qui m'expliquent que je peux acheter des masques, qu'on connaît les filières, qu'ils sont aux normes européennes… On peut en acheter mais le gouvernement veut les réserver”, avait expliqué la médecin, suivie du pharmacien : “Moi, j'ai des fournisseurs qui me demandent si je veux des masques ; et je leur dis “Je ne peux pas à en vendre”.

"Personne n’a voulu nous répondre sur le sujet"

Finalement, plusieurs centaines de milliers de masques ont été commandés pour l’ensemble des concitoyens, qui ont pu les récupérer dans différents points ces derniers jours, avant le déconfinement. Invités sur le plateau de Quotidien ce mardi 12 mai à évoquer leur série d’articles sur la stratégie sanitaire française de ces vingt dernières années, les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme ont assuré que 600 millions de masques ont été détruits ces trois dernières années. “600 millions de masques … Donc il n’y a pas besoin de s’étonner qu’il y ait une pénurie”, a expliqué Gérard Davet, avant d’ajouter : “Dans ces 600 millions de masques détruits, il

Retrouvez cet article sur Voici

Un si grand soleil : pourquoi la date de retour de la série de France 2 étonne
Valéry Giscard d’Estaing accusé d’agression sexuelle : sa victime présumée livre un témoignage glaçant
Geneviève de Fontenay révèle son rôle crucial dans le couple Nathalie Marquay – Jean-Pierre Pernaut
Michel Cymes : cette grosse remise en question qui pourrait bouleverser sa carrière
Mort de la chanteuse Renée Claude à 80 ans des suites du coronavirus