Quotas en entreprise : «Les femmes feront la différence», s'enthousiasme Elisabeth Moreno

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Élisabeth Moreno
    Dirigeante d'entreprise et femme politique française d'origine capverdienne

Tantôt plébiscités, tantôt décriés, les quotas font toujours débat. Elisabeth Moreno, elle, a choisi son camp. Invitée au micro d’Elisabeth Assayad et Emmanuel Duteil dans La France bouge, la ministre déléguée à l’Egalité entre les femmes et les hommes, a estimé que la mise en place des quotas de femmes dans les entreprises était une nécessité pour briser le plafond de verre.

La proposition de loi sur l’égalité économique et professionnelle entre femmes et hommes, portée par ses collègues de la majorité Marie-Pierre Rixain et Christophe Castaner, a été définitivement été adoptée par le Parlement le 17 décembre. Le texte inclut une obligation pour toutes les entreprises de plus de 1.000 salariés de compter, d’ici 2027 , au moins 30% de femmes parmi leurs cadres dirigeants et au sein de leurs instances, et 40% d’ici 2030, sous peine de sanctions financières.

Pas de "meilleure méritocratie" que les quotas

"Christophe Castaner et Marie-Pierre Rixain se sont battus pour faire en sorte que cette loi passe. Beaucoup de personnes y étaient opposées parce qu’elles craignaient que ce soit la fin de la méritocratie", a expliqué Elisabeth Moreno au micro d’Europe 1. La ministre déléguée à l’Egalité entre les femmes et les hommes trouve cet argument absurde :  "Moi qui ai passé trente ans de ma vie dans le monde de l'entreprise, des plus petites aux plus grandes, je peux vous dire que la méritocratie, c'est donner la possibilité aux personnes qui ont du talent, qui ont des compétences, qu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles